Fraternité évelynienne

Je pleure à chaudes larmes sur mon clavier.
Je partage la même mère que vous.
Je suis le fruit du même père que vous.
J'ai eu froid l'hiver dans le grenier comme vous.
J'ai mangé du gruau le matin comme vous.

J'ai été vidé la catherine sur le tas de fumier comme vous.
J'étais content de voir Hector avec sa lumière de poche
monter vers la maison.
J'ai eu une pomme en cadeau de Noël comme vous
au pied de l'arbre de Noël.
J'ai dit le chapelet en famille comme vous le soir.

J'ai vu Florence écornifler sur la ligne comme vous.
J'ai vu Eugène se mêler de ses affaires comme vous.
J'ai eu un surnom comme vous.
J'ai équeuté les patates dans la cave comme vous.

J'ai le même sang dans les veines que vous.
J'ai le même timbre de voix que vous.
J'ai les cheveux blancs comme vous.
Je vais mourir comme vous.

Mes larmes me poussent à vous dire :
Je vous aime.
Ce cri du coeur a séché mes larmes.

Google