OSEZ DIRE
Le blogue de Jacques Rancourt

Laissez vos commentaires dans Blogspot.
Lisez quelques poèmes songés dans Le pouvoir poétique des mots.

CARRÉ AMOUREUX

Chéri viens me faire l'amour
Colombe ma souffleuse m'attend
Elle comprit qu'elle devrait attendre son tour
L'amante métallique avait la priorité

Toujours la même histoire qui se répète
L'été c'est la tondeuse qui est l'amante
L'hiver c'est la souffleuse à neige
Elle avait fini par accepter ce partage

Ce triangle amoureux ou plutôt ce carré amoureux
C'était l'accommodement tout à fait raisonnable
Pour ne pas perdre son amoureux à tout jamais
Elle ne lui a jamais demandé de choisir

Une neige abondante s'était abattue sur le Québec
Il salivait déjà à l'idée de rejoindre son amante
Elle l'attendait fébrilement dans son abri Tempo
Il lui versa le précieux liquide source des guerres

Il vérifia si sa lubrification était comme il le fallait
Après avoir trouvé le point G qui la démarra
Il appuya délicatement ses mains sur ses deux membres
Elle partit joyeusement accomplir sa tâche de maîtresse

Grande était sa jouissance et sublime était son extase
Ils ne faisaient qu'un dans une avancée délicate
L'amante appréciait aussi le recul du maître
L'épouse à la fenêtre attendait son tour

C'est durant la nuit alors que la neige tombait toujours
Que l'épouse légitime reçut dans ses bras l'amant
Des flocons s'abattirent sur elle comme une poudrerie
Elle comprit qu'elle comptait toujours à ses yeux

Google