OSEZ DIRE
Le blogue de Jacques Rancourt

Laissez vos commentaires dans Blogspot.
Lisez quelques poèmes songés dans Le pouvoir poétique des mots.

JULIETTE ÉPHÉMÈRE

Nous aurions pu être ses Roméo
Les deux gars de septième année
Dans cette école rurale no 7
À l'époque où le curé régentait tout

Avec sa belle chevelure blonde
Et ses jeunes dix-huit ans
La belle Juliette s'était amenée
Dans ce coin perdu de la campagne

La lune de miel fut de courte durée
À peine quelques jours hélas
On lui avait démonisé ces deux gars
On avait créé l'épouvante chez elle

Pourtant deux fils de fermiers inoffensifs
L'un avait toujours la larme à l'œil
L'autre voulait devenir prêtre
La Juliette n'aurait été qu'un amour platonique

Le curé veillait jalousement au grain
Il fit accroire à mon commissaire de père
Tard la nuit venu alors qu'il le réveilla
Que la Juliette craignait l'inspecteur et son examen

C'est ainsi que sur ce mensonge du curé
La belle Juliette abandonna ses Roméo
Victime de la jalousie du curé
Qui ne voulait pas partager la belle Juliette

Google