OSEZ DIRE
Le blogue de Jacques Rancourt

Laissez vos commentaires dans Blogspot.
Lisez quelques poèmes songés dans Le pouvoir poétique des mots.

LA RETRAITE VUE COMME UNE BÉATITUDE

Il a enseigné toute sa vie
Il proclamait la bonne connaissance
Il guérissait les élèves de leurs peines
Sa renommée était grande parmi les parents

Les années passèrent et un jour vint la retraite
Au début de la nouvelle année scolaire
Il fit son apparition à la non-rentrée
On plaça avec joie une fleur à sa boutonnière

Le retraité comprit qu'il entrait dans une ère nouvelle
Il comprit que sa vie ne serait plus la même
Il parcourut la salle d'un long regard circulaire
Il vit l'immense béatitude vécue par la foule

Au lieu d'un cours à donner il entendit
Ce qui ressemblait à un sermon de bienvenue
Fort ému il se recueillit et il tendit l'oreille
C'est ainsi que les béatitudes lui furent livrées

Heureux seras-tu car tu pourras enfin étirer ton déjeuner
Heureux seras-tu car tu n'entendras plus le son de la cloche
Heureux seras-tu car tu auras le loisir de rénover ta maison
Heureux seras-tu car tu auras le plaisir de garder tes petits enfants

Heureux seras-tu car tu pourras faire le Chemin de Compostelle
Heureux seras-tu car tu pourras aller jouer aux quilles et au bridge
Heureux seras-tu car tu iras déjeuner avec d'autres retraités
Heureux seras-tu car tu feras beaucoup de bénévolat

Heureux seras-tu car tu pourras enfin voyager
Heureux seras-tu car tu pourras couper du bois
Heureux seras-tu car tu pourras peindre ta maison
Heureux seras-tu car tu pourras faire des siestes

C'est ainsi que le retraité entreprit sa retraite
La joie et l'allégresse se lisaient sur son visage
Il comprit que sa récompense était grande
Il constata l'immense béatitude de ceux qui l'avaient précédé

Google