OSEZ DIRE
Le blogue de Jacques Rancourt

Laissez vos commentaires dans Blogspot.
Lisez quelques poèmes songés dans Le pouvoir poétique des mots.

Deuxième heure au paradis

L'ombre du stade olympique planait
Elle s'aventura plus loin dans le paradis
Elle rencontra un ange accueillant
Il lui fit signe d'aller plus loin

Les graminées la subjuguèrent
Elle semblait envoûtée
Une sorte d'ensorcellement
La béatitude éternelle certainement

Ces graminées avaient une note magique
Elles se balançaient somptueusement
Elles avaient une grâce céleste
Leur port sculptural fascinait

Les graminées firent d'elle une gamine
Elle courait d'une plante à l'autre
Elle gambadait et sautillait
La calamagnostide lui faisait tout un effet

Loin des bruits de la ville
Elle vivait une légende florale
Le temps n'existait plus
La deuxième heure fut divine

D'autres surprises l'attendaient
D'autres émotions fortes
D'autres moments de tendresse
D'autres aspirations éternelles

Google