Jacques Rancourt (1942-...)

L'oasis perdu

Un rendez-vous les attendait
Un rendez-vous avec la poésie
Un rendez-vous loin du quotidien
Un rendez-vous loin des faits divers

Eux préféraient le bavardage
Eux préféraient les massages
Chacun avait sa petite vibration
Chacun avait sa consolation

Lui voulait inculquer l'ivresse poétique
Lui voulait les faire vibrer autrement
Mais il ne récoltait que l'indifférence
Mais il ne déchiffrait que de la fausse suffisance

Alors une voix s'éleva et lui dit
Pour comprendre il faut avoir souffert
Pour regarder autrement le monde
Il faut prendre ses distances
Pour saisir les nuances
Il faut avoir dépollué son mental
À quelque part dans le désert
Un oasis les attend.

Page d'accueil     |     Autres pages