FRA51-06

Tartin Morin: un personnage inoubliable

Il était une fois dans un village au coeur de la Beauce un jeune garçon dont la légende rapportait que son frère avait malencontreusement démarrer la sécheuse alors que ce dernier s'y trouvait. Depuis ce temps, il ne lui reste que quelques neurones actives. Handicapé par cet accident, Martin Morin était mieux connu sous le nom de "Nini Coco" ou comme il le prononce "Tartin Morin".

Heureux malgré tout, Martin a fréquenté les bancs d'école, mais vu son état cela ne lui a pas été facile. Toutefois, il sait écrire son nom qu'il écrit d'ailleurs sur tout ce qui lui appartient. Nul ne sait depuis quand il sait patiner, mais tous savent qu'il se rend à l'aréna tous les mardi et jeudi soir afin d'améliorer sa technique de patinage, mais les villageois le savent incompétent. Il est incompétent et il le restera.

En âge de fréquenter les bars, il s'emploie à faire de l'auto-stop pour y aller vers les onze heures et revenir vers les trois heures. Sa soirée, il la passe sur la piste de danse tel un chien dans un jeu de quilles à faire honte ceux qui le connaissent.

L'été venu, son gant de baseball en main, il se crée tout un monde. Toutes les équipes de la ligne nationale se livrent bataille. Tartin se lance la balle et tente de la rattrapper. C'est ainsi que sont comptés les points.

Avide de coeurs, il collectionne les affiches de belles filles qu'il traite comme si elles étaient ses conquêtes. Toujours bien apprécié tel qu'il le dit Ninicoco a au moins dix copines par jour et elles changent de nom à toutes les heures.

Il y a quelques années, Martin descendait la rue avec son vélo à toute vitesse et s'est fait heurter par une voiture on ne sait trop comment. On a retrouvé ses dents d'en avant plantés dans l'asphalte. Depuis ce temps, il a un dentier.

En somme, Martin Morin est un être stupide et inconscient, mais tout à fait inoffensif, un gars dont les villageois parleront très longtemps.

Isabelle Poulin

Page d'accueil     |     Autres pages