Marie-Michèle

Prisonnière

Du crépuscule à l'aurore
Je suis seule
Avide de bonheur
Incapable d'entrevoir les couleurs
Je suis prise au fond du gouffre
Il m'est impossible
De dormir
De sourire
De sortir
Autour de moi la noirceur
En moi la noirceur
J'attends impatiemment ce bonheur
Comme les couleurs
Encore je suis seule
Prête à recevoir l'amour
Qui viendra sans doute trop tard
Je sens la mort venir
Elle est très près
J'ai peur, j'ai froid
Au fond de ce trou noir
Que je me suis créé
Pour oublier ce mal de l'âme
Du crépuscule à l'aurore
Je pleure
Je suis seule
Avide de bonheur
Incapable d'entrevoir les couleurs
Incapable de grimper à la surface
Il fait trop noir
Je ne bouge pas
Je reste seule

Page d'accueil     |     Autres pages