Ophélie du Québec

Le poison de papier

Moi qui croyais mon cauchemar terminé
Mais ce n'était qu'une impression non fondée
Lorsqu'on croit que tout va sans tracas
Alors c'est à ce moment là que tout devient fracas

J'étais heureuse, du moins dans ma tête je le croyais
Illusion du bonheur tu m'as encore trompée
D'où vient cet acharnement à me briser ?
N'ai-je pas le droit moi aussi à un nid douillet ?

À présent je constate la fragilité de la vie
Quand tout est trop stable, un pépin s'en vient
Il est impensable que tout aille toujours bien
En une fraction de seconde ma vie est passée du paradis à la tragédie

Chute brutale que je ne peux accepter
Tout est trop vite, je n'ai pas le temps de réaliser
Voir l'ampleur de tout ce que m'arrive
Vous ne voyez pas que mon bateau dérive ?

Durant des semaines je souriais à la vie
Et elle, de son côté, m'offrait la joie
Mais toute cette confiance est désormais désarrois
La vie a décidé que je devais être punie

Qu'est-ce que l'argent au fait ?
Vous saviez que des bouts de papiers empoisonnaient ?
Ils détruisent la vie de leur vilaine odeur
Ils sont même capable de briser le coeur

C'est étonnant de voir tout le mal que l'argent peut faire
Pourtant l'argent ce n'est que du papier
Rien de plus qu'un arbre chimiquement transformé
Qu'ai-je fait pour mériter toute cette galère ?

Voilà mon histoire : nous avons roulé sur l'or
Mais à présent il faut sauver notre peau
Hélas, il est difficile et douloureux de recommencer à zéro
Avant l'argent nous soufflait dans les voiles, là, elle nous fait tort

J'aurais préféré ne jamais goûter à la prospérité
Ne jamais connaître ce que c'est d'être gâtée
Je suis une pomme pourrie maintenant
Et tout cela à cause de l'argent

Je ne veux perdre mon espace vital et mes biens
Je suis habituée à la belle vie facile et aisée
Alors devoir me priver est pour moi insensé
Je sais, je suis égoïste, mais je n'y peux rien

Je sais que mes parents ont tout fait pour y échapper
Sauf que maintenant il est impossible de passer à côté
Ils auraient donné la lune pour rester ici
Malgré leurs efforts, il faut quitter notre petit paradis

C'est difficile de voir la tristesse dans leurs yeux
De voir les larmes s'écouler, leurs coeurs déchirés
Autant que moi cette décision les fait pleurer
Restez ici a toujours été leur plus grand voeu

Je ne peux imaginer qu'un étranger ait ma chambre
Que mon bois soit parcouru par quelqu'un d'autre
C'est ma maison et personne ne peut rien y changer
Je n'arrive pas à me faire à l'idée

Il est maintenant trop tard pour revenir dans le passé
On ne peut plus changer le cours de l'histoire
Pourtant on devrait le pouvoir
De cette façon il serait si simple de tout arranger

Va poison de papier... Je te déteste !

Page d'accueil     |     Autres pages