Crackwood de Saint-Eustache

Temps immobile

Je me noie dans mes songes
Des souvenirs naviguent sur le passé
Et moi, je me débats au milieu de cette mare
Essayant de m'accrocher à ces images insonores

Une phrase se laissant transporter
Par le courant des mes pensées
Me traverse le corps
Chaque lettre créant une plaie incurable

Me débattant de cette douleur insupportable
Je sombre dans un tourbillon funèbre
Lorsqu'un protagoniste m'extirpe de la déroute
Et m'entraîne vers les rochers

Aussitôt fut-il disparu
Que je contemplais la scénique scène
Je mourrais de remords
Causés par la perte d'une amitié

Assis sur les rochers de l'avenir
Je me pleure
De n'avoir pu exprimer mes sentiments
Face à cette phrase déroutante

Courant dans la forêt du présent
Je cueille une rose d'amour,
Une tulipe de courage, une pensée de souvenirs
Et un oeillet d'amitié

Assis sur les rochers de l'avenir
Bouquet à la main, je jette
Une à une, les fleurs du présent
Dans la mare remplie de mon passé

Assis sur les rochers de l'avenir
Je me pleure
D'avoir rafistolé ces plaies
Soigneusement imprégnées dans mon coeur

Assis sur les rochers de l'avenir
Je me pleure
De ne pouvoir retrouver
Cette amitié anéantie

Assis sur les rochers de l'avenir
Je me pleure
D'avoir été moi.

Page d'accueil     |     Autres pages