Amélie

Pauvreté enfantine

Regardez autour de vous
Leurs sourires, leurs visages
Nous captent tous les jours
Qu'importe le malheur ou le bonheur
Qui s'incrustent en eux.

Nous, société moderne
Ne pensons qu'à nous
Tandis que ceux-là
Ne font que donner.

Nous pouvons frapper à la bonne porte
Nous sommes favorisés par le sort
Mais eux, qu'ils aient besoin d'aide
Ils ne le laisseront pas voir.

Malgré tout, ils sont la lumière du soleil
Le vent de la tempête
Ils sont la vie et la mort
Comme nous, ils sont des êtres humains.

Des êtres qui n'ont pas de pouvoir
Mais, qui sont remplis d'espoir.

À qui veut m'entendre, écoutez-moi fort.


Page d'accueil     |     Autres pages