Marie-Anne

Fragile

Comme un baiser sur mon visage
La lumière a fait rage
La réalité est devant moi
Ce qui éprouve  ma foi

Comment aurais-je su
Qu'il me chérissait à ce point
Car je n'ai rien rien vu
De ce qu'il tenait à la main

En flagrant délit
J'ai été pris
De la honte j'ai souffert
À vouloir aller en enfer

Mais aujourd'hui
Le passé est loin derrière
À tous ceux qui m'ont meurtrie
J'adresse ma prière...


Page d'accueil     |     Autres pages