Isabel

Les paradis inventés

Les impurs sont les rois
Les mains sales gouvernent.
Une simple petite pièce dorée
Peut faire sombrer dans l'oubli
Une entière colonie.

Les valeurs d'autrefois,
Ne sont maintenant que du passé
Un beau souvenir à oublier.

Nous sommes seuls
Toujours seuls.
Sans s'en rendre compte
Notre avenir ne tient qu'à un fil.

Nous tenons la terre entre nos mains
Il faut seulement la tenir
Bien en prendre soin.

Rappelez-vous le jour,
Où le malheur était peureux
Vos pleurs étaient silencieuses.
Votre rire était vrai
Non seulement bâti
Sur un tas de menteries.

Arrêtez de penser,
Que le temps va tout arranger
Le temps ne fait qu'aider
À tout oublier.

Oublier n'est pas un remède,
Ce n'est qu'un moyen de fermer les yeux,
De continuer à fonder
Cette débile société.

Les gens se tuent,
Se prostituent.
Pour gagner un peu d'argent,
Pour n'être heureux qu'un court moment.

Nos vies sont fondées
Sur des bonheurs artificiels,
Des paradis inventés,
Un enfer déjà rendu trop près.

Une seule chose me donne espoir
Si moi je me suis réveillé,
Sûrement que d'autres y ont aussi pensé.

Nous sommes en vie
Cela personne ne peut nous l'enlever.
Profitez-en pleinement,
Car peu de gens vivent
Ils existent seulement.

Page d'accueil     |     Autres pages