Dave de Laval

Les mains du passé

Ce soir, la jeunesse s'écoule
La jeunesse s'oublie
Le temps a passé et l'oiseau doit s'envoler
Comme l'espoir meurt et l'histoire renaît
Les rêves de la vieillesse ne cessent de pleurer
Pleurer une vie échouée
Échouée sur la plage des regrets
Une main innocente invitant au bonheur
Une main qui rappelle les jours lointains
Les jours de larmes, les jours de joie
Les jours...
Maintenant les nuits du passé
Que la nuit si pénible à vivre
Où les étoiles sont si belles mais si lointaines
Où la mort est si lente mais si belle

Page d'accueil     |     Autres pages