Véronique

Ce mal

Je l'ai retenu en dedans
Pour vivre plus facilement
Mais je n'ai fait qu'empirer
Ce mal qui m'a tant blessé.

Je lui ai rendu sa liberté
Mais à moi il s'était attaché.
Je l'ai supplié de sortir
Mais personne ne voulait l'accueillir.

J'ai donc dû assassiner
Ce mal qui m'avait longtemps grugé.
Pour pouvoir m'en sortir
Et pouvoir à nouveau sourire.

Aujourd'hui je vis ma vie
Sans plus aucun souci
J'ai désormais trouvé
L'être qui sait si bien m'aimer.

Il m'a sorti de ce grand trou noir
Celui du désespoir.
Je ne le remercierai jamais assez
De m'avoir si tendrement sauvée.

Il m'a amoureusement promis,
Qu'ensemble nous passerons notre vie.
Je n'ai pu résister
À cette promesse longtemps souhaitée.

Véronique

Page d'accueil     |     Autres pages