Jacques Rancourt (1942-...)

Le traître

Enfin ma main écrit
ces mots de colère
renfrognée
au plus profond
de mon être
mystifié
par l'illusoire quête
par l'illusoire finalité
de trouver un sens
de trouver une réponse
à ce mal de vivre
à ce vide existentiel
qui me fait tant souffrir
qui fait que j'agonise

Je crie à qui veut m'entendre
que la fin approche
que je démasquerai le traître
qui m'empêche de vivre
qui me barre la route

Maintenant je sais où il se cache
Maintenant je sais qu'il tente
une ultime approche
mais il est trop tard
La conscience est entrée
La conscience pulvérise
La conscience infinitise
Adieu les limites
Adieu les mensonges
Le traître ne peut plus jouer
au caméléon
pour mieux me piéger
Le traître ne peut plus se cacher derrière son ombre
car la lumière éclaire tout.

Jacques Rancourt
Poème inédit

Page d'accueil     |     Autres pages