Si  ou si j'avais su...

FRA516-20

"Si j'avais su que la vie était la vie et que ce n'était pas si compliqué, je ne me serais pas inquiétée pour rien. Je n'aurais jamais essayé de comprendre des choses qui ne veulent rien dire et je n'aurais pas perdu mon temps en confusion. Le jour où j'ai compris que la vie, c'était moi et moi seul, mes décisions, ma perspective, mes idées et ma façon d'être, j'ai compris que cela ne servait à rien de voir les choses si complexes lorsqu'elles sont si simples."
Manon

"Si la vie était mieux pensée, peut-être que le bonheur serait accessible à tout le monde. On dit qu'il faut nous-mêmes fabriquer notre bonheur, mais les éléments de l'extérieur n'ont-ils pas un rôle à jouer? On dit aussi que l'argent ne fait pas le bonheur. Le bonheur de l'âme, peut-être pas, mais une joie matérielle, c'est plaisant. Cela me rend furieuse ! Je pourrais gager que c'est un riche qui a "sorti" ce dicton. Si la société était sensible à la misère... Il vaut mieux laisser tomber. Les gens aujourd'hui ne s'attardent pas aux problèmes d'autrui. Ils font leur petite vie avec un voile sur les yeux. Dans ces cas, on met notre masque de joyeux luron et on s'en va en laissant paraître à travers notre comédie que nous possédons le bonheur. Belle pièce de théâtre, n'est-ce pas?"
Natalie-Ann

"Si j'étais capable de me défaire de toutes obligations, je partirais armée de mon sac à dos à la recherche de terres inconnues, d'intenses rencontres, d'existences folles... Je partirais embrasser la terre et faire corps avec elle. Je partirais vivre, tout vivre... Je partirais à cheval sur mes rêves, car je crois que les rêves sont nécessaires à la folie et la folie nécessaire à la vie."
Edith

"Si le monde était moins craintif, cela irait mieux sur la planète. L'être humain a peur de ce qu'il ne comprend pas. La conscience humaine est au-delà de toutes les forces. C'est elle qui guide l'homme dans son cheminement. Lors d'une expérience, c'est elle qui accepte ou rejette. C'est grâce à elle qu'une communauté est vouée à évoluer ou rester statique."
Stéphane

"Le monde est un gros bouquet de fleurs. Il y en a qui fanent avant le temps, d'autres qui prennent toute la place et d'autres encore qui sont plein d'épines... C'est la personne qui tient le bouquet qui décide de ce qu'elle voit vraiment."
Isabelle

Page d'accueil     |     Autres pages