Le plaisir de lire

Psychologue et thérapeute, Torey Hayden est professeur- éducatrice dans une classe d'enfants souffrant de troubles du comportement.

Un lien très fort l'unit à Jade, une petite fille de huit ans qui se tient courbée et ne parle pas. Chaque soir, Jade rejoint Torey dans une salle de cours et, après avoir fermé la porte à clé pour que personne d'autre ne l'entende, elle se met à parler.

Ce qu'elle raconte est effrayant, incroyable. Des choses horribles ayant trait au sexe, à la violence, à la mort.

Les premiers paragraphes du roman

Deux cent quarante kilomètres me séparaient de Falls River et de là, il me restait trente-sept kilomètres pour atteindre Pecking. Des prairies s'étendaient à perte de vue, sillonnées par l'autoroute. Les villes se succédaient, et même si le terme de "ville" semble un peu excessif pour les décrire, elles portaient toutes des noms pleins d'espoir : Harmony , New Marseilles, Valhalla .

Je me donnai deux heures et demie pour faire le voyage, munie d'un sandwich aux crudités et d'un thermos de café. Sans les impondérables que peut réserver la météorologie du mois de janvier, je comptai arriver à Pecking vers huit heures.

Les routes furent désertes la plupart du temps et seul un ralentissement aux abords de Falls River vint troubler mon parcours à travers les plaines immaculées. Un vent assez violent faisait tournoyer la neige sur la route, effaçant instantanément mes traces de pneus. Un soleil voilé se leva dans un ciel blafard. En traversant une bourgade, je repérai un thermomètre qui affichait -5°.

Originaire des montagnes du Montana où j'ai passé toute mon enfance, j'étais restée attachée aux grands espaces. Malgré le côté stimulant de la vie citadine, je demeurais oppressée par le manque de place, la saleté et surtout le bruit. Par conséquent, l'idée de commencer une vie nouvelle m'obsédait moins que cette sensation de liberté infinie. J'avais fui la ville et je me retrouvais au milieu
de ces étendues silencieuses avec une impression de délivrance qui frisait l'extase. Et peu importe l'endroit où je me rendais.

Plus exactement, je n'osais pas trop y penser, car après trois ans passés comme directeur de recherche et thérapeute à la Sandry Clinic, j'avais tout planté là sur un coup de tête. En feuilletant le journal du dimanche juste avant Noël, j'avais repéré une annonce qui demandait un professeur- éducateur pour des enfants atteints de troubles du comportement. A cette offre parfaitement claire, je fis une réponse tout aussi claire, car à l'instant même je voulus ce poste .

Curieusement, à cette époque, je n'envisageais pas de changer de fonction. J'aimais mon travail et cela m'intéressait sur le plan