Le plaisir de lire

L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, a été le plus beau cadeau qui ait été offert aux archéologues. À votre avis, qui a fait le coup ?
Pour avoir deviné un des plus grands secrets du futur, la jeune romancière A.N.  est enlevée pendant un bref séjour à l'hôpital, et se réveille au XXVIe siècle face à un savant du nom de Celsius. Entre ces deux personnages que tout oppose - elle, furieuse contre ce rapt, lui contre cette fille qui en sait trop - s'instaure une conversation où il sera question de la grande guerre du XXIIee siècle, du réel et du virtuel de voyages dabs le passé - mais aussi d'art, de philosophie, de morale.   

Premiers paragraphes

- Cherchez à qui le crime profite. L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, a été le plus beau cadeau qui ait été offert aux archéologues. À votre avis, qui a fait le coup ?
- Pas mal, comme sophisme.
- Et si ce n'en était pas un ?
- Que voulez-vous dire ?
- Cela ne vous a jamais paru bizarre ? Il y avait des milliers ve villes à détruire. Comme par hasard, ce fut la plus raffinée, la plus somptueuse, qui y passa.

- C'est une fatalité courante. Quand une bibliothèque prend feu, ce n'est pas la bibliothèque municipale du quartier, c'est la bibliothèque d'Alexandrie. Quand un boudin et une beauté traversant la rue, devinez qui se fait écraser ?
- Vous n'avez pas compris. Si je vous parlais de destruction pure et simple, vous pourriez invoquer la fatalité. Mais ici, c'est de chance qu'il s'agit !
- Oui. Il est clair que vous n'étiez pas l'un des malheureux qui ont péri dans l'éruption. 
- Ce n'étaient pas des malheureux. C'étaient les riches de l'époque.
- C'est ça.  Dans deux secondes, vous allez dire : «  Bien fait pour eux ! »
- Vous vous trompez de débat. Ce que j'essaie de vous expliquer, c'est que si l'on avait demandé aux archéologues modernes quelle ville ils auraient voulu préserver des dégâts du temps, ils auraient choisi Pompéi.
- Et alors ? Vous croyez que le volcan a demandé leur avis aux archéologues modernes ?
- Le volcan, non.
- Qui d'autre ?
- Je n'en sais rien. Je dis seulement que c'est trop fort. Ce ne peut pas être un hasard.
- Que supposez-vous ? Que les archéologues modernes ont commandité l'éruption ? Je ne les savais pas en si bons termes avec Héphaïstos.         

- En l'occurrence, c'est plutôt de Chronos que vous devriez parler.
- En effet !
- Les archéologues modernes n'ont pas eu les moyens de provoquer une éruption avec vingt siècles de retard, c'est certain.
- Vous daignez les innocenter, alors ?
- Eux, oui.
- « Eux, oui » : que cache cette réponse sibylline ?
- Une question.
- Quelle question ?
- Les archéologues du futur seront-ils capables de faire ce que les archéologues modernes aimeraient faire ?
- Je ne comprends pas.
- Vous n'osez pas comprendre.
- Auriez-vous l'amabilité d'oser à ma place ?
- Depuis les découvertes d'Einstein, le voyage à travers les siècles n'est plus qu'une histoire de temps. Ce sera l'affaire du prochain millénaire. Quelle tentation, pour les scientifiques de l'avenir, de modifier le cours du passé !
- Arrêtez ! Ce n'est pas seulement de la science-fiction, c'est du plagiat, ce que vous dites.
- Je sais. Mais ceux qui ont manipulé cette idée n'ont pas pris le point de vue des archéologues.
- Eh bien, ils ont eu raison. L'archéologie, c'est sérieux.
- Vous croyez ? Et si les archéologues étaient de simples touristes ? Pour ma part, je n'ai jamais mis les pieds à Pompéi.
- Pourquoi m'en parlez-vous en ce cas ?
- Parce que cette idée m'a frappé de plein fouet. Je vais vous dire à quoi équivaut cette affaire. Vous évoquiez il y a deux minutes l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie : nous savons à peine quels chefs-d'œuvre y furent détruits. Imaginez -- je dis bien « imaginez » - que le feu ait décidé d'épargner les œuvres d'un seul écrivain et qu'il ait choisi, comme par hasard, le meilleur. Imaginez donc que tous les livres aient été brûlés, sauf ceux du plus sublime penseur de l'époque. Que diriez-vous de cela ?
- Que c'est du fantastique.
     

Page d'accueil         Autres pays